Outils pour utilisateurs

Outils du site


reunion:tera-ciel-20161026

Tera-Ciel du 26 octobre 2016

Présents

  • Animateur : Vincent
  • Modérateur : Elise
  • Maître du temps : Charlène
  • Guetteur d’ambiance : Fred B
  • Secrétaire : Marie-Hélène

Et aussi: Fred V, Alain, Allan, Mélanie

Démarrage, tour météo et attentes pour cette réunion

Relecture du CR de la dernière fois
Rajout de Fred: Les personnes qui s’engagent beaucoup ne doivent pas attendre des autres qu’elles fassent autant qu’elles. S’engager au niveau où on le sent, mais pas plus que ce que l’on peut.

Attentes, OK de poursuivre sur le même thème que la dernière fois ?
Fred V : OK pour poursuivre sur le rythme
Fred B : C’est un sujet super important, connecté avec la question du revenu inconditionnel. Fondamental pour l’expérimentation à venir. Si on n’est pas capable d’accepter le rythme des uns et des autres, et d’adapter le rythme en fonction des forces de l’équipage, on va se crever. Aimerait qu’on arrive à formaliser qqch à l’issue de cette deuxième réunion. Idée d’être responsable du rythme de l’autre : certaines personnes ne savent pas s’arrêter. On devrait stipuler à chacun cette difficulté. Ajouter dans l’accueil l’idée de prendre garde à ses rythmes.
MH : oui, penser à rajouter cette réflexion sur le rythme à l’accueil
Elise : Sujet intéressant, bien de relire le CR de la dernière fois. Oui pour la formalisation
Allan : là depuis un jour, intéressant de continuer là-dessus
Charlène : OK pour continuer sur le rythme
Mélanie : plus en observation car un peu extérieure
Vincent : Formaliser un document pour que chacun soit au courant de cette histoire de rythme
Alain : prend le train en marche

Le rythme et les rythmes, épisode 2

Vincent : Formaliser le juste milieu entre j’en fais trop, et je m’en fous.

Charlène : comment s’organiser un tel document ? Clarifier l’idée de Fred ?

Fred : On commence à avoir du recul sur la façon dont fonctionnent les volontaires en venant à Tera. C’est un problème récurrent dans les écolieux.
Poser un cadre entre « je t’impose tout » et « je viens juste pour profiter du lieu ». Bien expliquer les objectifs, il y a des tâches d’utilité commune
Certaines personnes s’engagent beaucoup, elles n’ont pas à faire la morale aux autres. Si quelqu’un a un sentiment d’injustice, il baisse son engagement.
Réciproquement certaines personnes s’engagent peu, ou de façon aléatoire : il n’y a pas de problème. Mais ne demande pas aux autres de baisser leur engagement car tu ne peux participer à tout.
Trois parties dans ce document :
1) il y a un vrai projet, avec des tâches collectives
2) positionnement de son investissement personnel, entre beaucoup et peu
3) prends garde à toi

Elise : arc-en-ciel avec des règles de fonctionnement par rapport aux autres. Apprentissage possible par rapport à soi : s’avoir s’écouter.
Petit schéma proposé par Elise, affiché dans la véranda, avec quatre cercles qui fonctionnent en équilibre avec les autres (le voir ici)

Charlène : bonne idée de Fred d’expliquer aux volontaires cette histoire de rythme
Autre besoin : clarifier chacun comment on a envie de s’engager, à quel rythme → que ce soit visible

MH : réflexions floues et en vrac sur le fait qu’un positionnement personnel ne peut se faire indépendamment du projet : qui appartient au groupe (et à quel groupe), seuil d’investissement, notion de besoins du projet, qui participe aux décisions…

Fred : principe de base, on accepte tout le monde. Mais on ne peut pas avoir une égalité dans le mode de décision. Personnes qui « portent le lieu » ont un pouvoir de décision … Réciproquement, ce ne peut pas être seulement « ceux qui font qui décident »

Vincent : Propositions :
- lister les points de tension autour du rythme
- lister les tâches collectives, prioritaires pour que la participation soit libre et consciente : consciente par la connaissance et l’accord sur ce qui est essentiel. Ce qu’il faut faire et ce qu’on a envie de faire.
- arc-en-ciel sur lequel chacun se positionne en fonction de ce qu’il veut faire dans la semaine de 0 à 12
- expliciter ce qu’est un choix personnel
- la question sur le mode de décision peut se régler tout simplement par la présence et la légitimité lors de la participation aux réunions.

Fred V : - OK pour identifier les tâches essentielles pour le roulement de la vie en communauté, et pour l’avancement du projet (catégoriser)

Charlène : super idée de clarifier les tâches à faire, de fixer les objectifs en commun (exemple : fin du parquet, du toit…) et de les rendre visible pour que l’on s’organise autour.
N’aura-t-on pas besoin de clarifier également des personnes référentes ?

Elise : Pas facile de clarifier qui prend les décisions
Important de voir l’étoile, là où on va.
Quelqu’un qui bosse 10 heures par jour et qui n’a pas bien intégré le projet : est-ce suffisant pour décider ? Y a-t-il d’autres critères ?
Trouve délicat le positionnement personnel sur l’arc en ciel.

Fred B : parler des modes de décisions vient changer la discussion sur les rythmes. Trouve que la discussion sur les rythmes personnels doit être fait en premier, pour caler le reste.
Commencer par : on accepte tout le monde, et on vérifie que les gens ne se brûlent pas
OK pour les critères de prise de décision qui ne reposent pas seulement sur le temps. Critère plutôt sur les tâches collectives.

Mélanie : bonne idée, de faire un outil/un guide pour ceux qui viennent et qui découvrent, qui cherchent comment s’impliquer. « Pas grave si tu ne sais pas encore comment faire, ne te brûle pas »

Charlène: OK pour que chacun se positionne, mais on ne peut pas se positionner indépendamment des objectifs.

Vincent : A-t-on un dessinateur dans l’équipe ? → Charlène
Kanban, distinguer 3 lignes : il faut, j’ai envie, bonus. Notion de priorités
Chacun pourrait venir avec des petits dessins et des idées personnelles à la prochaine réunion
Faire des statuts clairs des gens : de conseiller volontaire à adhérents

MH : Besoin d’une minute de silence pour réfléchir, ça va trop vite
J’ai l’impression qu’on est trop terre à terre, sur des propositions concrètes, alors qu’on n’a pas clarifié des choses globales

Fred : Déjà commencer par les rythmes, pour les nouveaux arrivants
La formalisation avec le kanban va avec les décisions
Tâches collectives à Tera : tâches qu’on ne peut pas refuser si on est conseiller volontaire
Mode de décision / utilité commune - Rôle / référent

MH : Apprentissage pas facile de trouver son propre rythme, se greffent plein d’histoires personnelles / regard des autres, culpabilité, tendance à l’épuisement.
→ Proposition de supervision, par Karim et Maryline, psychologues professionnels, pour accompagner chacun dans son apprentissage, son positionnement personnel par rapport au collectif. Le JE par rapport au NOUS.

Entretiens personnels régulièrement sur la base du volontariat. Pour parler de ce dont je n’ai pas envie de parler en collectif, au sujet de mon positionnement personnel par rapport au groupe.
Confidentiel, même si des éléments intéressants pourraient être rapportés de façon anonyme en conseil des volontaires

Vincent : pourquoi chacun ne s’exprimerait devant les autres ?

Fred : Idée de confidentialité, de pouvoir exprimer qqch à quelqu’un d’extérieur, sans que les autres le sachent.

Elise : Attention à ce que les superviseurs ne soient trop proches de certains membres du projet.
Question de la rémunération Attention à ce que ce ne soit pas une thérapie personnelle sans lien avec le projet. Si le psy considère qu’il y a pour un volontaire un travail perso à faire, il peut l’orienter vers quelqu’un d’autre.
Le psychologue extérieur peut aussi faire des animations de groupe

Vincent : Besoin que chacun ait l’occasion de se positionner dans le groupe, par rapport au projet. Et régulièrement. Lui-même n’a pas encore eu cette occasion

Fred B: c’est prévu tous les 6 mois pour les conseillers volontaires

Charlène : Par rapport aux tâches collectives : cet été, c’était clair de se positionner. Maintenant, cela change Besoin pour se positionner, d’avoir une vision claire de l’ossature du projet.
Clarifier ce qu’on peut faire ensemble. Certaines choses sont claires (jardin, chantier). Et le reste ?

Fred B: Important de parler des tâches collectives maintenant qu’on a clarifié l’histoire des rythmes
C’est quoi les tâches collectives à Tera ? celles qu’on porte qu’il pleuve ou qu’il vente
Savoir sur qui on peut compter

MH: Il y a aussi les chantiers prioritaires, portés par l’association. On ne peut pas démarrer plusieurs projets en même temps.
Parmi les tâches collectives, distinguer tâches de base (tâches vitales pour l’association) et taches projets prioritaires

Fred B: Si quelqu’un est motivé pour un autre projet, pourquoi pas, à condition qu’il ne prennent pas des ressources à l’association (temps, argent…)
Conseillers volontaires : ceux qui acceptent de porter en priorité ces tâches là

Tour de clôture
Vincent aurait bien proposé à chacun de faire un texte pour la prochaine fois → Fred va commencer à formaliser qqch

Le premier texte de synthese sur les rythmes : https://agora.tera.coop/pad/p/rythmes

Remarque post-réunion

Difficile de prendre des notes dans ce type de réunion: beaucoup d'aller en retour, de redites/précisions, de tours et détours, et les mots notés peuvent être mal compris hors contexte.
–> Propositions pour la prochaine fois : prendre des notes sur un paper board, de façon “éclatée” /sorte de mindmap: on peut réalimenter/repréciser des sujets déjà abordés. Positionner des sujets les uns par rapport aux autres

reunion/tera-ciel-20161026.txt · Dernière modification: 2017/07/15 18:16 de simon