Outils pour utilisateurs

Outils du site


reunion:tera-ciel-20161109

Tera-Ciel du 9 novembre 2016

Présents

  • Animateur : Fred B.
  • Secrétaire : Simon
  • Modérateur: Ludovic
  • Gardien du temps : Fred V
  • Guetteur d'ambiance : Marie-Hélène

Autres personnes présentes : Alain, Lisa, Grégor, Anne-Claire, Charlène, Kenny, Olivier

Démarrage, relecture du CR de la dernière fois et choix du sujet

Tour de table des sujets que l’on veut traiter :

  • Alain : penser à un plan B suite à la visite du sous préfet si cela empêche la suite du projet.
  • MH : Passe
  • Fred V. : Passe
  • Lisa : Choix des habitants de l’écohameau
  • Gregor : Discussion préparatoire pour le jeu du tao du mois de janvier pour éviter des illusions. Qu’est ce qu’on va ouvrir et pas ouvrir pendant cette session. Les taboos du Tao.
  • Simon D. : Passe
  • Kenny : Passe
  • Charlène : Passe
  • Anne Claire : Passe
  • Ludo : Passe
  • Olivier : passe
  • Fred B : Continuer et finaliser le questionnement des rythmes.

Anciens sujets qui n’avaient pas été traités : Raison d’être, sollicitation d’avis, financements et financeurs qu’est ce que ça implique, conseil des volontaires, place de la charte.

Le choix des habitants de l'écohameau

Lisa présentation de la question :

  • Parle du projet qu’elle a visité dernièrement.
  • Un projet qui se construit autour de l’humain.
  • Projet Tera qui est dissocié des humains présents ici
  • Ne se projette pas clairement dans la suite du projet et du coup regarde ailleurs.
  • Question : comment on coconstruit ce groupe d’humains pour assurer la réussite du projet ?
  • Désir d’ouvrir la discussion de façon large sur la sélection des habitants.

Tour de parole pour réagir à la présentation de Lisa :

Alain :
-Étonnement du fait qu’il pensait que les premiers volontaires formeraient le noyau dur de l’écohameau.

MH :
-Distinction de l’écohameau expérimental et d’un écohameau fille
-Désir que son travail serve aux autres et qui impliquent des contraintes dans la conduite de cet hameau expérimental.
-Comprend qu’on ne peut pas mettre des gens dans un projet en espérant que ça colle mais difficulté de voir comment on peut concilier l’expérience avec un écohameau.

Fred V. :
-Dimension politique et d’expérience qui l’a intéressé bien qu'il se dise qu’il puisse vivre dans un autre écohameau s’il n’était pas dans celui là

Lisa :
- Inquiétude pour l’expérimentation, car comment peut-on créer un mode d’emploi écovillonnage si c’est construit de façon non naturelle. C’est l’humain qui fera réussir ou péricliter le projet.
-Ne souhaite pas que les critères de sélection soient uniquement les compétences des individus mais l’harmonie des rapports.

Gregor :
-Il lui aura fallu au moins 5 mois pour comprendre qu’on sélectionnerait les habitants, donc il y a certainement un problème sur la communication
-Cette question de sélectionner et l’amène à une objection :

  • Si ce projet n’est pas un projet de vie dans le sens où ce serait uniquement expérimental et pas pour y vivre, comment peut il devenir un modèle de projet de vie d’un écohameau pour y vivre vraiment ?

- Continuera à faire des choses à Tera mais avec une retenue qui ne sera pas retiré tant que ce ne sont pas ceux qui font Tera qui seront habitants.
- Inquiétude pour le succès du projet si ce principe de sélection est maintenu.
- La sélection doit être faite à l’entrée du projet général mais pas après qu’il fasse déjà partie de Tera
- il n’y a pas de paradoxe entre le fait que les habitants de l’écohameau expérimental veuille faire leur vie dans l’écohameau afin d’en faire un modèle

Kenny :
-Première question en arrivant à Lartel: « c’est qui les habitants de l’écohameau ?»
-Une forme d’ambiguïté qui a un impact sur la façon dont je fais des choses ici.

Charlène :
-surprise aussi au départ, puis accepte qu’elle pourrait ne pas faire partie des habitants de l’écohameau exprimental
- Interêt de garder le noyau de personnes avec qui nous avons déjà parcouru ce chemin afin de créer ensemble un écohameau. Le fait de l’appliquer ensemble avec des gens que l’on connaît déjà semble plus facile pour aider d’autres personnes à le faire à leur tour
- Quand ça va devenir concret il faudrait que ce soit bien clarifié pour éviter les malentendu, les frustrations, etc.

Anne-Claire:
-Impression que le projet est à tout le monde mais du coup à personne.
- bcp de mouvements d’individus
-Question d’être attentif à la notion d’un cadre fermé pour l’écohameau qui empêcherait le fonctionnement de l’être humain en son sein.

Ludovic :
- Est ce que c’est une crainte d’être le scientifique et à la fois le sujet de l’expérience ?
- Ne voit pas d’antinomie entre le fait d’être les individus de l’expérimentation, d’autant plus le fait qu’on se connaisse déjà et qu’on a déjà progressé ensemble.

Olivier :
-Il y a deux visions extrêmes : une expérience dans laquelle on prend les personnes du projet déjà impliquées et on fait un un écohameau et c’est cela qu’on expérimente, et de l’autre coté un écohameau dans lequel on place des individus qui ne se connaissent pas et c’est bien cela que l’on teste. Tout ça dépend finalement de ce que l’on veut expérimenter et il y a tous les degrés de possibilités entre ces deux extrêmes.
- Co-construction au fur et à mesure avec le groupe.
- Idée de ne pas trop être figé sur le fonctionnement de l’écohameau par rapport à l’environnement afin d’être dans une interaction logique par rapport aux limites de notre environnement.

Fred. B. :
- Pour moi Tera n’est pas un écohameau
- Aidé par des institutions et des adhérents
- Tera est une expérience économique, sociale et écologique.
- Si Tera devient un écohameau je partirai
-Les critères de sélection ne devront pas être pris uniquement pas les porteurs du projet mais par toutes les parties prenantes.
- Les gens qui viennent à Tera ne doivent pas venir pour un projet de vie
-Question Kenny sur le fait que pour la Charte toutes les partis prenantes n’aient pas été invité . Et qu’en général pas convaincu par le fait de la pertinence de la réelle séparation entre l’asso et l’écohameau expérimental et du coup des modalités des prises de décisions.
-Kenny question : Est ce que les gens mettrait leur vie de coté pour être dans l’écohameau ?
Réponse de Fred. B. : il faut que les individus prennent en compte cela dans leur vie, que cela fasse partit de leurs désirs de vie, cad être dans un écohameau expérimental et non juste un écohameau.

Gregor :
- En colère
- Question du noir et blanc.
- Soulève une question sur la clarté au début de son arrivée
- Saturé par la dichotomie, Tera c’est ça , Tera c’est pas ça. Nous on est quoi ? Est ce qu’on doit réaliser le rêve de Fred. B. ou ce doit être un projet collectif.
- Ne voit pas l’antinomie entre s’investir dans quelque chose et y vire

Simon :
- Désir de calmer la discussion ……Moment de silence afin de relâcher les tensions…..

……Retour de Simon…….
- Comprend la colère et la tristesse mais souhaite que les émotions ne s’emballent pas avant de savoir concrètement ce que chacun imagine concrètement pour l’écohameau afin de voir les réelles incompatibilités d’idées.
- Demande de la patience afin d’attendre le concret du début de l’écohameau car on ne sera qu’à ce moment là ce qu’il adviendra.

Tour de parole final

MH : Ne ressent pas réellement d’incompatibilité entre les visions et il faut parler plus de la définition des termes afin de comprendre ce qu’ils impliquent.
Lisa : surprise de voir toutes les réactions et surprise de la colère de Fred B. et d’une forme de chantage.
Gregor : Ressentirait une violence si des adhérents pouvaient choisir qu’il ne soit pas l’écohameau alors qu’il s’y est engagé depuis longtemps.

Kenny et Simon ont donné des commentaires sur les questions de définitions et du manque d’informations sur les visions de chacun et du coups une incompréhension qui s’en trouve justifiée

Charlène :
-Les indiens remercient les émotions de venir.
-Voit 2 émotions fortes qui passent et qui ont pour sources des peurs :
Peur de voir le projet péricliter
Peur de l’insécurité.

Anne-Claire :
-Besoin de temps pour digérer l’information et les tenant et aboutissants

Ludo : Remercie d’avoir pu participer bien qu’il soit nouveau et trouve que cela permet déjà de se poser des questions sur le projet et de se sentir intégré
- Ce modèle de fonctionnement est déjà intéressant et c’est déjà un modèle en soi.

Olivier :
- Remercie Fred. B., Greg. et Simon pour leurs émotions et Marie Hélène pour sa bienveillance.

Fred B :
- Merci pour ce Teraciel.
- Question des points de ruptures , ce n’est pas du chantage mais si on dépasse une limite je partirai.
- Il faut qu’on soit conscient des limites de chacun

Greg :
-Remercie tout le monde pour leurs émotions et de lui avoir permis de dire ce qu’il avait besoin de dire

reunion/tera-ciel-20161109.txt · Dernière modification: 2017/07/15 18:14 de simon