Outils pour utilisateurs

Outils du site


reunion:tera-ciel-20161207

Tera-ciel - 7 décembre 2016

Présents

  • Animatrice: Charlène
  • Modérateur: Simon
  • Secrétaire: Manon
  • Gardien du temps: Agnès
  • Guetteur d'ambiance: Kenny

Autres présents: Marie-Hélène, Sang, Manue, Nino, Fred cadet, Amélie, Sophie, Florence, Aurélien, Alain, Fred aîné. A la fin: Lisa, Jules

Démarrage

Trois respirations pour se recentrer et Tour météo

Kenny fait la synthèse de la dernière réunion: manière dont on sélectionne les habitants.
Lisa avait posé la question. Deux visions : crée-t-on un écohameau à partir des gens qui sont là ou qqe chose de tout bien fait, cadré et on voit ce qui se passe avec nouvelles personnes (en caricaturant). Tour de parole : pas forcément paradoxal, lien entre les deux possibles. Les gens créent écoham pour eux ou pour d’autres ? Ca dépend. « vrille émotionnelle » due à cette thématique : important d’en parler. Question floue, dur de se positionner.

Propositions de thèmes
Kenny : méthode de critique du projet tera (critique de la part des gens à l’intérieur du projet) : comment faire une critique constructive du projet 3
Kenny: exo trame des relations : faire un cercle, positionner chaque permanent avec nature de leurs liens : questionner le collectif, comment on se représente la notion de collectif 9
Charlène : thème de la semaine dernière à continuer 7
Agnès : comment chaque personne (deux fred, kenny, m-h, charlène) présentes la dernière fois a évolué depuis 4
Quelle place pour l’association dans l’écohameau 13
Raison d’être 3
Financements et financeurs 0
Conseil des volontaires 0
Plan B si le projet ne peut se faire à Lartel 6
Vision : qu’est ce qui est rediscutable ou pas 0
Les rythmes à Tera 1

Quel rôle de l'association pendant l'expérimentation

Clarification de la question par Manue : Que deviendra l’association. Rôle différent si le hameau se fait à Lartel ou non, quelle place pour membres ne faisant pas partie de l’expérimentation. Qu’est-ce qui est du rôle de l’asso pdt expérim. De combien de personnes a-t-on besoin ?

Aurélien : de façon générale, comment fonctionne l’asso et quand l’écohameau sera créé, est-ce qu’une autre entité pourra gérer budget etc… une autre instance prévue pour gérer l’écohameau ? autre structure que l’association ?
- m-h : conseil d’administration avec 8 membres, 4 élus et 4 tirés au sort parmi adhérents présents jour de l’ag pour trésorerie etc… puis permanents, adhérents de passage… il faut clarifier instances + rôles etc… permanents (une quinzaine) présents au quotidien et AG une fois par an et 4 week-ends par an des adhérents donc un jour AG (forum sur principe de l’expérimentation par exemple)
- simon : c’est pas l’asso qui gère l’écohameau mais les habitants
- fred : société civile avec différents partie prenantes donc association
- m-h : une structure décidant des grandes lignes de l’écohameau + habitants + autres parties (publique) ayant droit de regard + association etc… ce qui manque c’est de définir les marges de manœuvre des habitants, les pouvoirs, contrôle aide de l’association
- fred : chaque partie prenante aura un rôle dans l’expé mais on ne sait pas lequel (scientifique, financier, habitants, asso, politique) il faut rentrer plus précisément dans les rôles de chacun

Tour de parole

- aurélien : il faut que l’asso puisse être garante que les habitants respectent tous les principes du modèle de société proposé par tera
- sophie : que veut dire concrètement une SCIC, société coopérative, par rapport au rôle des membres etc…
- fred cadet : d’autres écohameaux à faire plus tard, formations à faire aussi à côté, accompagner des gens qui veulent faire qque chose de similaire: travail pas terminé quand on a fait un seul écohameau
- alain : modèle eco de fred déjà bien expliqué, 4 coopératives (société agricole…) commence à comprendre comment asso peut se débarrasser de pbs qui lui échappera (juridique, financier etc) qui ne sont pas forcément compatibles avec le mode associatif : il faut relire les écrits de fred, et le relire !!!
- amélie : si l’asso peut pas faire écohameau, qu’est-ce qu’elle fait ; comment l’asso perdurera après l’expérimentation
- agnès : j’écoute
- fred ainé : asso objet social promouvoir écovilllages avec déf claire dans ses statuts : les 6 principes en favorisant bienveillance entre partie prenantes. Asso sera garante de l’esprit de base : 1) défendre sa vision de l’écovillage, 2) en respectant les 6 points, 3) avec le maximum de parties prenantes
Société Coopérative d’intérêt collectif ou toutes les parties prenantes ont un pouvoir décisionnel relatif à leur importance dans cette asso : plusieurs structures (foncier, OACAS (comme Emmaus), coopérative d’activités (activités marchandes hab sans juridique mais tout transformé en salaire), société agricole (jardin de Cocagne)) tout ça avec objectif à la fin des trois ans de fusionner toutes ces structures en une coopérative intégrale pour donner plus de force à structure juridique sans but lucratif. Place de l’asso dans coopérative.
- Manue : pas rôle association mais plutôt qu'est ce qu’on laisse à l’asso et qu'est ce qu'on laisse à l’écohameau : asso serait garante. Mais est-ce qu’elle fait aussi communication, filtre entre public et habitants (interviews etc…) transmettre les infos aux habitants, est-ce qu’elle coordonne le conseil scientifique, représentation avec différentes parties prenantes du territoire ?? devrait garder rôle représentation, coord, veilleur garante des valeurs, communication. Travail à temps plein. Une des premières expérim du revenu de base : vont être très sollicités, donc est-ce que ceux qui s'occupent de ça n’ont pas le droit à un revenu, revoir les salaires, qui ça serait, comment seraient choisies ? Pourquoi pas de revenu de base ? Parce que pas habitants. Ou alors au sein de l’écovillage, certains ont un rôle associatif ??
- Kenny : certains auront revenu de base, membres asso, que se passe-t-il pour eux : petit lien avec choix des habitants. Est-ce que c’est toujours l’asso qui s’occupe de faire formations, visites. Que devient les maisons présentes aujourd’hui ? Est-ce qu’elles restent ici ? Est-ce que l’asso s’occupe de reverser des fonds ou c’est la coopérative ?
- Sang : vision floue sur revenu de base, place des adhérents au sein de l’écovillage ou association. Coopérative comme un moyen pratique de mettre en œuvre le projet, et asso communique, informe, forme, dans l’asso ET ailleurs, défendre le projet et d’autres projets et créer solidarité.
- m-h : deux axes : un rôle de veilleur, garant des grands principes : fixer ce qui est inamovible, les contraintes. Autre axe : rôle d’accompagnement : écohameau aura des besoins (matériels) comment gérer entrées et sorties des habitants, ceux qui arrivent et partent, peu de gens s’engageront sur trois ans : il faut clarifier ce dont aura besoin l’écohameau pdt expérim. Troisième axe : sur communication ; pas un besoin de l’écohameau mais du projet en général pour élargir projet et en parler.
Statut des adhérents de l’asso : comment on s’assure que les rôles, moyens, sont remplis. Gros boulot. Penser au financement de l’écohameau : part pour 5 salaires ? Bien sûr pas pour les 500 adhérents ; comment choisir les personnes etc…
- Charlène : membres de l’asso actifs mais pas habitants : à quel point le droit d’investir le terrain sans perturber expérim. Bénévole ou pas ? Accepte-ton des bénévoles « à plein temps sur du long terme ».

Tour de parole terminé. Echanges libres

- Aurél : SCIC va gérer modèle économique autonome, va devoir assumer toutes les taches liées à la représentation externe du village : à la SCIC de décider à qui elle donne ce rôle : asso ou habitants ET asso a sa voie indépendante, fonctionnement autonome pour étendre le projet. Distinguer les deux même si l’un fait partie de l’autre.
- Kenny : pas clair dans façon dont on communique sur distinction entre asso et écohameau. Si l’écohameau se fait à lartel ou pas, ça va changer des paramètres. Si ça se fait ici : investissement des gens dans asso : pose des questions : critère sélection des habitants : membres actifs du projet auront chance ou pas d’être dans écohameau : ils auront maison + revenu. Est-ce qu’il y a création d’hébergements ? Si membres actifs pas dans écohameau ont des appart à côté pas en cohérence avec mode de vie de l’écohameau comment on fait ?
- Fred ainé : dans statu asso : clair que tera doit promouvoir création écovillage. Ce 1er écovillage promu se fera sous forme expérimental, et la SCIC est la seule strucu jurid en France qui permet d’accueillir au capital de l’entreprise une collectivité territoriale + rôle de gardien du cap : on sait pas encore quels seront les rôles. On sait pas encore comment ça va fonctionner : il faut que toutes les parties prenantes se mettent d’accord et que tous définissent les principes à respecter. A partir de ça on verra qui sera bénévole, qui salarié, qui entrepreneur. D’abord réfléchir au projet en lui même plutôt que les rôles parce que incapable de se projeter dans ces rôles, trop d’étapes vont déterminer cela. Tout cela est très SPECULATIF !!!!
- m-h : si je suis dans ce projet c’est pour faire advenir l’expérimentation : montrer comment on peut faire un écovillage, et pas envie de décider maintenant quel sera mon rôle. Fait confiance au processus. On sait pas à quoi va ressembler écohameau : services à rendre par rapport au territoire ; on a des principes mais projet pas encore concret. Besoins en face de l’expérimentation. Mais à un moment, il faudra répondre à ces questions. Il faut accepter de vivre avec cette incertitude.
- Agnès : de quelle manière vous allez réussir à garder la motivation actuelle par rapport aux questions financières, comment chacun se positionne individuellement, tout le monde n’arrive pas à garder confiance dans un processus.
- Manue : prématuré de prendre des décisions mais se poser les questions pour commencer à cheminer, et au dernier tera-ciel il y avait des peurs. Besoin de clarifier le fait que c’est incertain, que tout le monde en soit conscient. Outre la question financière si qqun gardait place dans expérim sans être dans écohameau : comment on vit (renvoi à Kenny) au quotidien sans être dans l’écohameau pour être cohérent. Commencer à y réfléchir. Rejoint fred sur la co-construction.
- Sophie : question de choix de vie : se mettre au service de l’écohameau sans en faire partie et avoir des apports chauffés à l’élec, et motivation jusqu’au bout ? Incertitudes etc… conflits vont apparaître. Inquiétude egal stress et pas egal à bien être : rejoint la question des rythmes.

Lisa arrive

- Kenny : question des rythmes, positionnement personnel : important : personnes comme Franck (menuisier) qui ont ramené tout leur matos et au final est parti. Gens qui viennent s’investir en tant que membres actifs doivent savoir que c’est incertain et que si l’asso ne peut porter (niveau habitat, nourriture), ce soit clair pour tout le monde, et que tout le monde ait toutes les infos avant de venir sur le projet.
- Fred ainé : peiné par cette problématique du projet ; c’est la condition même de ce qu’on est en train de faire. L’asso ne pourra acheter des apparts bioclimatiques autour : trop cher : chacun fait une péréquation entre ce qu’il peut donner et souhaite recevoir. Première condition ; tera projet expérim, donc part d’incertitude énorme : preuve = département : sans les dons des adhérents on était mort. Si vous voulez venir dans un écohameau ne venez pas à tera parce que c’est un labo, expérim, si ça se trouve il ne se fera jamais cet écohameau. Si on n’a pas la capacité d’accepter cette part de risque, il faut en parler. Il faut relativiser. Même avec un maximum de solidarité, on ne peut faire que ce qu’on peut faire. Faut pas se maltraiter !! C’est un projet hautement stressant, il faut savoir faire face au stress. Trouver un moment pour parler des problèmes personnels.
- Kenny : j’entends et partage ce que dis fred mais je souhaite souligner le fait qu’il y aura d’autres permanents qui viendront et qu’il faut qu’ils sachent ce qui est clair ou flou pour qu’ils prennent des décisions avec le plus de conscience.
- Fred ainé : qu’est-ce qui n’est pas clair ?
- Manue : Grégor pensait que c’était évident que si on était là on serait dans l’écovillage.
- Kenny : il faut tout dire directement, éviter le flou pour ne pas y mettre toutes les possibilités.
- Agnès : faire des priorités : ceux qui se sont impliqués dans le projet au départ sont prioritaires, s’ils le souhaitent pour être dans l’écohameau, ça peut rassurer.
Les autres désapprouvent. Question du choix des habitants.

Jules arrive

Tour de clôture

- Aurélien : on retombe sur question du dernier tera-ciel : qui va y habiter ? surtout que tous ceux qui s’investissent aujourd’hui doivent le faire parce qu’ils espèrent participer à l’écohameau, donc les membres actifs qui assument de vouloir participer à l’écohameau doivent être prioritaires.
- Florence : si les gens participent ils veulent certainement vivre ici.
- Sophie : contente de voir qu’il y a des questionnements en commun. Au sein de l’asso on expérimente les façons de fonctionner donc on commence à distinguer mais il y a beaucoup de choses entremêlées dans les thématiques.
- Fred cadet : discuter avec fred ainé des questions juridiques : asso pas majoritaire dans partie prenante donc question d’être garant des principes est remise en cause : il faudra peut-être
- Alain : sensation que dans ce genre de discussion on réfléchit à voix haute : on pense beaucoup de temps mais on ne sort pas de choses concrètes.
- Amélie : intéressant mais ça ne sort pas des choses concrètes, comme a dit Alain
- Lisa : étonnée de voir que le même sujet est revenu sur le tapis au final : statut bâtard de « on est un collectif mais pas vraiment » : si ça sort c’est qu’on en a besoin.
- Agnès : excitée de ce qui ressort mais besoin de concret.
- Fred : contrairement à Alain et Amélie, je pense que les choses s’éclaircissent, parce que quand ça sort par bloc et violemment, ça marche pas alors que quand c’est peu à peu, les choses mûrissent. Est-ce qu’on vient à Tera pour l’expérimentation ou pour habiter un écohameau ? Moi je cherche des personnes qui veulent préparer une expérimentaiton et pas habiter un écohameau. Chacun devrait vraiment adopter la position claire que c’est de l’expérimentation pour ne pas souffrir. Ca va être dur, de dialoguer avec toutes les parties prenantes etc… mais il faut en être conscient et accepter. Sinon j’ai l’impression de forcer des gens à faire des choses qu’ils ne veulent pas faire, j’aurais dû être plus clair. Je suis très peiné, même si ça devient de plus en plus clair, je sens de plus en plus l’objet du conflit.
- Manue : format du tera-ciel ne me convient pas : réunion à 18 c’est long, peu de choses sortent, trop nombreux, je ressors frustrée, pas une réunion efficace, j’ai eu envie de partir plusieurs fois parce que ça ne me convient pas. Par rapport à retomber toujours sur la même question du choix des habitants, pas d’accord puisqu’on soulève d’autres questions mais par rapport à perma humaine je pense qu’il faut écrire ce qui nous semble flou pour que ce soit clair pour les autres : permanents comme nouveaux arrivants ; bien expliquer le côté incertain du projet.
- Kenny : quand fred ainé rentre dans peine, pourquoi tant d’émotion par rapport à ça ? Ce n’est pas la première fois que tu exprimes cette peine. Sur question des rythmes, par rapport aux tensions de cet été : image du chien qui court après sa queue. Il y a qques mois, j’aurais été impatient à une telle réunion, mais maintenant je suis content
- Sang : contente parce que plein de questions sorties mais plein de choses clarifiées pour moi, ça me fait du bien. Manque de concret : pas dans tera-ciel que y aura du concret. Je me demande fred, ce dont tu parles sur l’expérimentation, tu ne t’es pas convaincu que c’était expérimentation plus qu’écohameau pour des raisons juridiques.
- m-h : re-réflechir à organisation de ce genre de réunions : mettre des gens qui font des synthèses des autres réunions pour avoir moins de choses en tête et être plus clair et plus concis.
Pour moi être dans l’écohameau c’est pas forcément le gros lot et ce n'est pas forcément la fin de l'incertitude, de l'insécurité. Pour moi, pas sûr de pouvoir lister tout ce qui est incertain.
- Charlène : intéressant, les thèmes se complètent : tera-ciel : on pose une question et on essaie d’y répondre : incertitudes générées : il faudrait une réunion non pas pour trouver des solutions mais pour partager inquiétudes ; écoute active.
- Jules : plaisir d’écouter la fin de cette réunion
- Simon : il faudrait améliorer cette réunion, pour avoir moins de frustration, et pour les permanents, et pour les personnes qui arrivent.

reunion/tera-ciel-20161207.txt · Dernière modification: 2016/12/09 16:18 de mariehelene