Outils pour utilisateurs

Outils du site


reunion:tera-ciel-20170517

Tera-Ciel du 17 mai 2017

Présents

  • Nico
  • Nico L.
  • Evelyne
  • Simon W.
  • Jonathan
  • Fred B.
  • Pierre
  • Fred V.

Thème

Qu'est-ce que le collectif ? Valeurs, définition, etc. ? (proposé par Evelyne, seul thème proposé)

Déroulé : Etant donné qu'il n'y avait que 3 permanents et que plusieurs personnes ont fait part de leur volonté de devenir permanent / sont en train de s'installer dans le coin, il nous a paru pertinent de donner libre parole à tous.

Mise en garde
Difficile de prendre des notes sur ce type de réunion et de retranscrire ce qui s'est dit (j'ai d'ailleurs sûrement oublié des petits bouts, n'hésitez pas à compléter).
Je sais que tout le monde en est conscient, mais je vous invite à la plus grande prudence quant à l'interprétation des propos rapportés ci-dessous et à aller éclaircir avec les personnes concernées si des passages vous posent question. Merci.

Discussions

Nicolas :
Il y a un noyau et puis des gens qui gravitent autour. Entraide

Nicolas L. :
Point pas mal en réflexion chez moi. Pas mal de questions
Notion de limite du collectif : qui est dedans, dehors, pourquoi ?
Comment s'articulent les liens entre les personnes qui le constituent. Quelle est la place de chacun des individus dans le collectif : liberté, responsabilité ?
Notion d'objectif importante à mon sens : quelle est la raison d'être du collectif ?
Quel est son fonctionnement ?

Evelyne :
Ce n'est pas qu'une histoire de personnes qui vont vivre dans un même lieu. Intentions communes, valeurs, visions communes.
Quelque chose d'immatériel, une sorte d'énergie qui va faire vivre le collectif.
Ce n'est pas que des idées, des directions, c'est aussi un quotidien avec des choses très pragmatiques, simples, comme faire à manger par exemple. Des petites choses très terre à terre.
Pour vivre en collectif, il faut déjà savoir vivre seul, pour que le collectif ne serve pas à palier des choses que l'on ne peut pas faire tout seul, car ça pourrait être une source de malentendus, de conflits.
Important d'avoir déjà goûté à l'autonomie pour venir de manière désintéressée.
Comment trouver l'équilibre entre le collectif et la vie individuelle.

Jonathan :
Personnes qui ont des valeurs communes, qui ont un objectif global commun.
Il faut avoir des temps définis pour le dialogue, comme c'est fait ici (TeraTerre, synchro, etc.)
Avoir des outils adaptés et les expérimenter.
Pour avoir un vrai collectif, il faut des personnes différentes.

Fred. B.
Difficulté de cette question : il y a plusieurs types de collectif
Tentative de définition : Ensemble de personnes qui se tiennent ensemble, qui font “société”, pour une raison partagée, choisie ou pas, et pour une durée plus ou moins grande.
Le problème, c'est quand les personnes dans un même collectif y sont pour des raisons différentes. Plus c'est le cas, plus le collectif risque d'exploser.
Au niveau de Tera, en mon nom : je suis à Tera pour faire un projet qui va apporter des solutions concrètes au désordre du monde.
C'est une grosse attente, mais je n'attends pas que les autres aient la même que moi.
J'ai une limite : j'ai envie de diversité, je veux le faire sans qu'il n'y ait aucun rapport de force sur des personnes.

Synthèse du collectif pour moi : 1- Personnes qui ont le même objectif 2- Diversité des personnes 3- Pas de rapport de force

Pierre :
Personnes qui ont un idéal commun et qui vivent ensemble pour le concrétiser plus vite.
La base : faire attention aux autres.
Tout le monde est un trésor pour une communauté si on le laisse s'exprimer.

Fred. V. :
Personnes qui se rassemblent pour faire quelque chose.
P/r à Tera : je vois des personnes qui se sont rassemblées avec leur envie, leurs compétences, pour réaliser un objectif, mais il s'est aussi créé une communauté de vie.
Des personnes font parties des 2, d'autres que d'une de ces sphères (ex : permanent (les 2) voisin soutien (communauté), adhérent (collectif), etc)

Simon :
Rejoins beaucoup de choses qui ont été dites.
Effectivement, cela passe aussi par des choses du quotidien. C'est aussi être dans un état d'esprit où tu n'as pas que tes besoins en tête mais aussi ceux des autres.
Mais c'est difficile car il faut connaître les besoins de chacun. Ça prend du temps. C'est quelque chose sur lequel on a beaucoup progressé même si nous n'avons pas encore la solution magique d'équilibre parfait où tous les besoins de tout le monde sont respectés.
A quel point les antagonismes des différents besoins ne rendent pas très difficile l'équilibre ?
Mais je pense qu'on va trouver ensemble cette solution, quelle qu'elle soit (et qui pour moi peut aussi passer par des “sous-groupes” avec des besoins proches qui oeuvrent toujours pour le même objectif), car nous sommes à priori tous dans une posture de recherche de compréhension et de respect des besoins de l'autre.

Fred B :
Idée initiale du projet : fédère des personnes différentes qui se mettent à créer les conditions matérielles nécessaires pour expérimenter le chemin de leur propre bonheur.
Je me suis rendu compte progressivement que c'était complètement illusoire.
Je ne crois plus du tout aujourd'hui que c'est le collectif actuel qui va mener a bout cette expérimentation. Par contre, je suis sûr que ça se fera avec un collectif qui respectera la diversité et qui refusera les rapports de forces.
Cette contradiction grandit (besoin d'être avec des personnes qui ont un certain niveau de production et de compétences, et d'un autre côté, ce ne peut pas être un collectif que comme ça qui réussit, mais avec une diversité de personnes).

Pierre :
Planification importante et permet de gagner du temps

Nico :
Est-ce que l'impression de Fred n'est pas liée au stress de l'AG et besoin de moments de détentes.

Nico L. :
Apprécie le fait qu'il y ait des attentes. Quelle différence entre objectif et attente ?
Quelle est la marge de diversité si les objectifs sont différents ?

Fred V :
Objectif : qqchose que tu veux faire, que tu essayes d'atteindre.
Attente : ça peut être une attitude plus passive, mais espère un résultat
Flou du statut de permanent, qui est lié à la distinction entre communauté et collectif.
Des personnes sont plus venues chercher un collectif, et donc la réalisation d'un objectif, et d'autres une communauté, un endroit où elle peuvent être elles-même.

Nico :
Difficile d'être permanent ou veilleur si on ne peut pas répondre à la question : qu'est-ce que Tera ?

Evelyne :
projet maîtrisé sur l'administratif, au niveau de la gouvernance etc., mais manque au niveau technique.

Fred B :
Je ne suis pas venu créer une communauté.
Besoin de la dimension de transformation sociale.

Simon
Le projet au départ, comme l'a dit Fred, n'avait pas anticipé la dimension humaine nécessaire à sa réalisation. Si on veut arriver à l'objectif de transformation sociale, il me paraît indispensable de changer “nos logiciels” sur notre manière de nous organiser ensemble etc. Et donc ça prend beaucoup de temps mais me paraît être un préalable à l'accomplissement du projet. La contradiction est qu'en même temps, il me paraît important voir vital que le projet continue à avancer sur les autres aspects.
Je ne fais pas la séparation évoquée par Fred V., pour moi le collectif doit être une entité où chacun est accepté dans son authenticité et où chacun résonne avec la raison d'être, l'objectif.
Je me questionne d'ailleurs s'il n'y a pas une contradiction avec le fait que les futurs habitants de l'éco-hameau n'auront à priori pas tous participé à la construction collective qui aura abouti à leur éco-hameau, j'aimerais en rediscuter.

Nico L. :
Important de savoir et de partager quel est l'objectif de chacun.

Tentative de synthèse collective

sans Simon ni Nico L.

  • le collectif est formé aussi par une communauté.
  • le collectif doit avoir des valeurs communes
  • le maintien de la diversité rend plus complexe le collectif pour Tera. Elle est une valeur importante.
  • Dans Tera, il existe plusieurs collectifs qui cohabitent de façon de plus difficilement car très différents.
    • Des personnes avec des besoins d'organisation, prévision, planification et réalisations communes des taches collectives
    • Des personnes avec des besoins de faire en fonction de ses émotions, sans contraintes plus “au jour le jour”
  • Les différentes directions créent des tensions
  • On constate un certain manque technique actuel, cependant ce manque technique est en évolution, en amélioration
  • Pour Fred B. le projet se déroulera dans un délai plus long que prévu. Il envisage d'opter pour un autre mode opératoire personnel.
reunion/tera-ciel-20170517.txt · Dernière modification: 2017/07/15 16:44 de simon