Outils pour utilisateurs

Outils du site


roles:accueil

L'accueil de volontaires à Tera

Des volontaires souhaitant participer au projet sur place sont accueillis régulièrement pour des séjours d’une à deux semaines. Sur cette page vous trouverez:

  • les principes généraux de l'accueil de volontaires à Tera
  • le processus de prise de contact et de dialogue préalable à l'arrivée d'un volontaire
  • le guide pour accueillir un volontaire lors de son arrivée à Tera
  • Une FAQ présentant les informations dont a besoin un volontaire avant de venir à Tera afin d'éviter des malentendus et des attentes déçues.

Cette activité est portée par le rôle Accueil, nommé également le koala.

Périodes d'accueil et nombre de personnes accueillies

L’accueil de volontaires se fait pendant les secondes quinzaines de chaque mois.
La première quinzaine du mois est une période de recentrage réservée aux permanents, et aux volontaires en transition pour devenir permanents.
Exceptions: Peut être accueilli en période de recentrage…
… Quelqu'un qui a des compétences très utiles, s'il n'est pas possible de faire autrement
… Un ami, membre de famille d'un permanent : essayer de ne pas les faire venir dans la période de recentrage, mais si ça se fait quand même, en parler et assumer leur présence (passer son temps avec eux, ne pas les “lâcher dans le collectif”)
… Quelqu'un qui débarque à l'improviste : ok pour le gite et le couvert pour la nuit.
… Des volontaires qui sont déjà venus, en fonction des activités prévues et du ressenti du koala sur la disponibilité du groupe (sollicitation d’avis de la part du koala auprès des permanents)

Le nombre de volontaires accueillis simultanément dépend des hébergements disponibles et de l’équilibre permanent/nouveaux volontaires, afin d’accueillir les personnes dans de bonnes conditions et afin que suffisamment de permanents soient là pour leur consacrer du temps (faire connaissance avec eux et les accompagner dans la découverte du projet).

Quel parcours pour qu'un volontaire vienne séjourner à Lartel?

Des personnes manifestent leur intention de venir à Tera par plusieurs voies:

  • des messages sur facebook
  • des messages sur contact@tera.coop : Penser à classer les mails de la boîte dans le libellé 00-Volontariat/Demande de participation au projet, et à les laisser en « non-lus » pour que le koala puisse identifier les messages laissés sans réponses.
  • des messages téléphoniques : Penser à demander à la personne qui téléphone d’envoyer un mail à contact@tera.coop, afin que l’on ait une trace de son coup de fil et de ses coordonnées

Le koala s’occupe de répondre aux messages, de recontacter les volontaires, et d’avoir ou pas une discussion avec eux. Jusqu’à maintenant, il y avait quasiment systématiquement une conversation téléphonique qui abordait les points suivants:

  • Origine de la prise de contact avec Tera (par quelle voie, depuis quand)
  • Présentation rapide pour préciser le projet, sa raison d’être (expérimentation, association, à ne pas confondre avec écohameau classique)
  • Motivations pour venir (curiosité, tour des écolieux, envies à terme de s’investir dans un tel projet, apprentissage)
  • Fonctionnement sur place : participation libre et consciente pour les activités et les frais ; activités en cours.
  • Logistique du séjour : Voitures hébergement

Ces points sont pour la plupart précisés dans la FAQ ci-dessous.

Pourquoi cet échange :

  • Eviter les malentendus, les attentes déçues. Les cas les plus fréquents de malentendus sont les personnes qui cherchent un écovillage où s’installer rapidement, celles qui cherchent à se former dans un domaine précis – permaculture souvent, et celles qui cherchent un woofing
  • Présenter les particularités du projet, en particulier son aspect expérimental, systémique, politique, connecté aux parties prenantes et aux institutions: cela permet de détecter les personnes motivées par le projet global plus que par un de ses aspects
  • Préciser le fonctionnement, notamment la participation libre et consciente qui n’est pas évidente pour tout le monde

Certains points peuvent être traités par mail, si l’on a un texte à faire lire aux candidats-volontaires. C’est souvent le cas souvent pour le malentendu sur l’écovillage, le woofing ou la formation.
On pourrait envisager un texte plus complet sur la base de la FAQ ci-dessous. Mais c’est vrai que c’est sympa et plus humain d’avoir les gens au téléphone.

Protocole d’accueil sur place

Liste de ce dont a besoin un volontaire qui arrive:

  • Savoir où poser ses affaires et s’installer
  • Connaître le fonctionnement du lieu :
    • déroulement de la journée (repas, synchronisations)
    • participation libre et consciente (enveloppe à donner)
    • tâches de la vie quotidienne
  • Visiter le lieu (maison, jardin, dépendances, toilettes sèches, etc…)
  • Etre présenté à toutes et tous : (lors d’un tour de présentation au premier repas ?)
  • Repérer où sont les informations importantes (panneaux d’affichage, code Wifi, classeur d’accueil)
  • Indiquer son régime alimentaire, ses intolérances et allergies
  • Adhérer à l’association Tera si ce n’est déjà fait

Un document est à afficher quelque part pour que cela puisse être fait en absence du koala

Cas particulier des coups de main ponctuels et réguliers de voisins, pour des chantiers

Tous ceux qui travaillent sur le site doivent être adhérents pour les mêmes raisons que précisées plus bas dans la FAQ.
Penser à leur présenter le projet, à les inviter quand il y a des présentations

(Tableau pour les répertorier et penser à faire appel à eux en cas de besoin)

FAQ/Guide d’entretien pour accueil de volontaires

Tera n’est pas un écovillage mais un projet d’écohameau expérimental

Il se trouve que Tera n’est pas un écovillage, ni même un projet d'écovillage comme les autres, mais un projet de construction d'un écohameau expérimental visant les objectifs décrits par notre site internet (relocalisation de 85% de la production vitale, réduction de l'empreinte écologique, etc…).
A l'heure actuelle, l'association dispose d'un siège social à Masquières qui sera ou non le site de l'écohameau. Les volontaires de l'association oeuvrent pour préparer tous les éléments nécessaires à sa construction (prototypes de maisons, jardin, activités économiques, gouvernance, dispositifs juridiques…), construction prévue a priori pour 2018, dans une commune partenaire encore inconnue. Cet écohameau sera co-construit avec les parties-prenantes de notre territoire et suivi par un conseil scientifique pendant 3 ans, et les critères de choix des habitants qui seront prêts à vivre cette expérience n'ont pas encore été déterminés. A l'issue des 3 ans d'expérience, si celle-ci s'avère fructueuse, nous pourrons proposer des formations en participation libre et consciente à tous ceux qui voudront s'en inspirer pour créer avec d'autres leur propre écohameau.
A ce titre, nous n'accueillons pas de futurs habitants mais des volontaires souhaitant participer à la construction et à l'accompagnement de cet écohameau, et potentiellement à en être des habitants en fonction des choix qui seront faits. L'association est à l'heure actuelle un laboratoire à ciel ouvert plutôt qu'un écohameau.

Concrètement, que fait-on à Tera ?

Voici un échantillon des activités que nous menons pour préparer la construction du premier écohameau expérimental de Tera:

  • nous testons des prototypes d’habitat léger et nous nous formons à l'autonomie énergétique et l’éco-construction
  • nous avons lancé un jardin en permaculture, une forêt-jardin, et nous démarrons une activité de maraîchage
  • nous améliorons constamment le domaine du Tilleul (réparations, rénovations, aménagements…)
  • nous organisons des événements publics sur notre site (animations EcoNature tous les 15 jours) ou dans d’autres structures (cinéma, associations)
  • nous préparons la mise en place du conseil scientifique qui accompagnera le projet
  • nous maillons les relations avec les différentes parties prenantes du territoire : associations, producteurs, mairie, communauté de communes, département, région, état….
  • nous réfléchissons aux modèles économiques, juridiques et de gouvernance les plus adaptés à l’écohameau

Et évidemment, nous faisons à manger, les courses et le ménage, organisons des réunions, communiquons entre nous, gérons une comptabilité … ainsi que toutes les activités de base qui font vivre un collectif

L’adhésion et la participation libre et consciente

A Tera, nous ne proposons pas d’accueil de type wwoofing, en ce qu’il n’y pas de lien de réciprocité ou d’automaticité entre la façon donc chacun contribue aux activités, et la participation financière aux coûts de fonctionnement. Les deux se font sous la forme de la participation libre et consciente:

  • Pour les activités : les volontaires qui séjournent à Tera s’insèrent dans le fonctionnement quotidien du lieu. Ils peuvent choisir de participer aux tâches du moment et aux tâches domestiques en fonction de leurs centres d’intérêt ou de leur compétence, sans horaire minimum ou maximum…
  • Pour le financement du séjour : les volontaires peuvent contribuer de façon libre et consciente aux frais de fonctionnement. Un coût indicatif par journée est fourni, et chacun contribue en fonction de ce qu’il peut/veut donner. Cela se fait par internet, via le site HelloAsso, ou sur place dans une enveloppe qui vous sera donnée à votre arrivée

Tous les volontaires séjournant à Tera doivent adhérer à l’association, pour une première raison d’assurance : l’assurance de l’association couvre les dommages subis par ses adhérents.
Et aussi dans un besoin d’adhésion consciente au projet : les volontaires ne sont pas de simples « main d’œuvre », mais des personnes qui soutiennent le projet porté par l’association et sont en accord avec sa charte. A ce titre, il est important que chaque permanent accompagne les volontaires pour répondre à toutes les questions sur le projet, et qu’une présentation du modèle économique de Tera soit organisée pendant leur séjour.

La vie sur place

A l’heure actuelle, une quinzaine de permanents vivent sur le site et aux environs et participent régulièrement au projet. Les volontaires de passage sont hébergés soient sur le site, ou bien dans un appartement du centre bourg de Masquières.
Les repas sont préparés et pris en commun. Ils sont à la base végétariens et peuvent s’adapter en fonction des régimes alimentaires. Chacun est invité à signaler ses intolérances ou son régime alimentaire à son arrivée. Les volontaires de passage sont invités à participer aux réunions, sauf indication contraire, et aux tâches du quotidien.
Les volontaires de passage peuvent être hébergés dans la maison du Domaine du Tilleul, ou dans une chambre d'un appartement de Masquières occupé par deux permanents. A la belle saison, il est possible de planter sa tente.

Le départ

S’il le souhaite, un volontaire peut demander à avoir une discussion avec le groupe pour revenir sur son séjour et sa vision du projet Tera. C’est un outil de feedback sur notre fonctionnement et cela permet de nous améliorer et de désamorcer d’éventuels malentendus ou malaises.
Cette discussion est notamment importante si le volontaire souhaite devenir permanent ou s’il prévoit déjà un second séjour. (voir parcours d’intégration). Il organise alors cette rencontre avec le rôle Intégration.

roles/accueil.txt · Dernière modification: 2017/03/08 12:17 par fredv